top of page

(G.J) #pavédanslamare : Mort aux MARD !






Un peu de provocation, une dose de fierté, et quelques réflexions pour finir la semaine.


🥂  J’ai eu le plaisir d’accompagner cette semaine la signature de deux protocoles transactionnels mettant fin à des litiges en cours, le premier couronnant plusieurs mois de négociations complexes, le second à la suite de trois échanges d’emails.


Un troisième protocole sera signé dans les jours qui viennent, éteignant un litige avant-même que la juridiction soit saisie.


Et, comme bon nombre d’avocats, un nombre difficilement quantifiable de négociations en cours, dont statistiquement, certaines aboutiront à une issue amiable à plus ou moins long terme.


⚔️  Tout ceci me renvoie quelques années en arrière, à une formation dispensée par une brillante Professeure de procédure civile, qui justifiait la multiplication des obstacles procéduraux et l’émergence de mode alternatifs de règlements des litiges (conciliation, médiation) lourdement encouragés par les juridictions, par le fait que ces dernières ne pouvaient raisonnablement faire face à la masse de contentieux se présentant à elles.


En somme, si les avocats étaient moins belliqueux, le Législateur ne serait pas contraint de complexifier la procédure pour diminuer la charge des Tribunaux !


🥑  Et pourtant, avec la plupart de mes Consœurs et Confrères pratiquant le contentieux, nous déployons une énergie folle à rechercher des solutions intelligentes pour nos clients, étant les mieux placés pour comprendre comment la lenteur de la justice française frustre les justiciables, ainsi que pour intégrer dans notre approche leurs besoins, contraintes et attentes.


Les avocats sont les principaux pourvoyeurs de résolutions amiables des litiges, qu’on se le dise. Et les difficultés de nos juridictions à exécuter leur mission de service public sont à chercher ailleurs.



Guillaume JIMENEZ, Avocat associé




13 vues0 commentaire
bottom of page